Mot de passe perdu   S'enregistrer  

 

La fabrication des perles

Acheter des perles

Le métier et l'histoire

L'usage  

 
La fabrication des perles

Les perles de Perliers d'Art sont-elles toujours en verre ?

Le verre est le principal matériau utilisé par les Perliers d'Art. Il permet une créativité exceptionnelle du fait de la variété des couleurs, de l'opacité ou non du verre.
Les perliers de l'association sont tous verriers. Certains perliers utilisent en plus la céramique ou le travail des métaux comme moyen complémentaire d'expression.

Existe-il un seul type de verre ?

Il existe une très grande variété de verres. Trois grandes catégories de composants entrent dans la composition du verre : les fondants (soude). La composition du verre détermine ses propriétés.

Le verre sodocalcique est un verre "tendre" (soft glass), c'est-à-dire qu'il fond à une température relativement basse. La variété des couleurs est excetionnelle.

Le verre borosilicate est un verre "dur" (hard glass) qui contient du bore. Il est très résistant, mais la gamme de couleur est moins étendue.

Vous connaissez également le cristal qui est un verre au plomb. Le cristal est le plus connu, mais il n'est pas le seul verre à avoir une grande limpidité. Il est peu utilisé par les perliers français.

Il existe d'autres types de verres (float, optique, etc.), mais qui ne sont pas utilisés pour les perles.

Quels matériaux peuvent entrer dans la composition d'une perle de verre ?

Le verre est bien sûr le principal matériau utilisé, mais ce n'est pas toujours le seul. Des métaux sont souvent inclus sous forme de feuilles très fines, de particules ou de limailles, de fils, etc. Des émaux sont également utilisés, ce sont des poudres de verre coloré, qui ne se fusionnent pas totalement au verre de la perle.
L'imagination de chacun apporte encore d'autres matériaux : sable, mica, etc.
Mais pour que la perle garde sa résistance, toutes les combinaisons ne sont pas possible

Toutes les formes sont-elles possibles, ou est-ce que les perles sont toujours sphériques ?

Toutes les formes sont possibles !
La forme de sphère est classique, cela est peut être dû à la réaction du verre qui se met naturellement sous cette forme quand il est chauffé (un peu comme une goutte d'eau sur une surface lisse). On trouve également des perles coniques, biconiques, disque, cube, ou des perles totalement sculpturales, figurative ou non.
Pour certains perliers, la forme joue un rôle "seulement" complémentaire au regard de la composition colorée

Toutes les couleurs sont-elles possibles ?

Le verrier utilise des verres de différentes couleurs, produits par des industriels en incorporant des oxydes métalliques dans le verre.
Le verrier peut influer sur la couleur du verre par la flamme utilisée, en faisant varier la quantité d'oxygène et de gaz. Mais chaque couleur réagit differamment.
Certaines couleurs utilisent des oxydes de métaux précieux (le roses à l'or) sont relativement onéreuses

Comment sont ajoutés les décors et la couleur sur une perle ?

Le perlier prépare avant de faire une perle des baguettes composées de plusieurs couleurs. Il utilise ensuite ces baguettes comme des pinceaux pour déposer un décor sur la perle.
Plusieurs couches de verres de différentes couleurs peuvent être appliquées pour donner de la profondeur au décor. Par exemple une couche de verre transparent qui enrobe la perle va donner un effet "loupe" qui peut être très intéressant

Combien de temps faut-il pour réaliser une perle ?

Il n'y a pas de norme à ce sujet. Cela dépend de l'expérience du perlier, des techniques employées et de la taille de la perle. Une petite perle avec un décor simple peut prendre quelques minutes, et certaines pièces complexes plus d'une heure de travail à chaud.
Le temps moyen d'une belle perle est compris aux alentours d'une demi-heure.

Il faut ajouter à cela le temps de recuisson et le temps de nettoyage du séparateur, et parfois le travail à froid avant de voir la perle finie

Comment fabrique-t-on les perles ? Existe-t-il plusieurs techniques pour produire les perles ?

Les Perliers d'Art créent leurs perles à la flamme d'un chalumeau. Une description de la fabrication des perles peut être consultée ici.

D'autres techniques artisanales sont issues des multiples expérientations faites par l'homme, elles perdurent notamment en Afrique (perles de Kiffa en Mauritanie, perles moulées du Ghana ou perles de Bida au Nigéria).

Des techniques industrielles permettent également de produire des perles en série (par exemple perles de rocaille, perles moulées ou taillées -Swarovski- etc.). Ces techniques ne font pas de place à la création, il n'en sera pas question dans ce site.

En outre, les Perliers d'Art sont sensibles à la pérennité de leur oeuvre et ont recours à la recuisson de leurs perles

Qu'est-ce que l'association des Perliers d'Art de France ?

L'association des Perliers d'Art de France est le regroupement de verriers à la flamme, perliers, amateurs, professionnels et collectionneurs de perles pour promouvoir la reconnaissance et la création artistique dans ce domaine. Si les perles de verre vous intéressent, vous pouvez très bien en faire partie. Voir l'onglet de présentation de l'Association pour plus d'informations.

Acheter des perles

Y a-t-il des "vraies" et des "fausses" perles ?

Toutes les perles sont "vraies", mais toutes les perles ne sont pas des créations, fruits d'une démarche artistique. La plupart des Perliers d'Art s'attache à cette distinction car ils estiment que leurs oeuvres sont originales. Notez que certains signent leurs perles.
N'hésitez pas à rencontrer les perliers dont vous appréciez les perles pour comprendre leur démarche

Qu'a de plus une perle créée par un Perlier d'Art ?

Une perle créée par un Perlier d'Art est l'objet d'une véritable démarche artistique. La maîtrise de la technique est essentielle, mais elle est au service de l'expression personnelle de l'artiste.
Il s'agit donc d'une pièce unique, parfois signée par son auteur

Combien peut coûter une perle ?

Une perle est une création unique et originale.
Les prix des perles sont donc souvent en conséquence, à partir de quelques euros et jusqu'à plusieurs centaines d'euros pour des pièces exceptionnelles.

Les Perles d'Art sont donc accessibles à tous les amoureux de cet Art, mais leur prix est sensiblement différent de celui des perles industrielles.

Où peut-on voir et acheter des perles ?

Malheureusement peu de magasins de perles offrent la possibilité d'acheter des perles de Perliers. Certaines galeries peuvent vendre des perles (galerie des Ateliers d'Art de France).

Il est possible de prendre contact avec tous les perliers de l'association. Vous retrouverez leurs coordonnées dans l'annuaire ADHERENTS.

Vous pouvez également les rencontrer à l'occasion de salons, d'expositions ou de portes ouvertes de leurs ateliers, la page Actualités donne les dates de ce type d'événements.

Les sites Internet ou réseaux sociaux, permettent d'avoir plus d'informations, regardez pour cela la galerie des membres et le profil de chacun des perliers.

Les perles se font-elles uniquement sur commande ?

Les perles sont des objets avec lesquelles on a souvent une relation affective assez forte. Elles sont souvent achetées sur des coups de coeur après les avoir vues.
Certains perliers acceptent de réaliser des perles sur commande. Il vous faudra néanmoins accepter la plupart du temps qu'ils aient une part de liberté, ou d'interprétation.

Où se procurer des apprêts ?

  • Près de République à Paris, de nombreux grossistes vendent des apprêts
  • Nombreux vendeurs ou fournisseurs web. Attention si vous achetez à l'étranger à ajouter les frais de changes (Angleterre, US...), de port, TVA, frais de douane... Vous pouvez demander le port par USPS (l'équivalent de notre Chronopost) dont les colis passent parfois à travers.

Le métier et l'histoire

A quand remonte l'art de la perle ?

Les premières perles en verre semblent avoir été fabriquées vers le milieu du IIIè millénaire av. J.-C., en Mésopotamie (Sumer). Elles suivent les premiers essais de faïence, nettement antérieurs (vers 4000 av.) et ceux de vitrification de perles en stéatite.
Le premier objectif fut sans doute d'imiter la turquoise et le lapis lazuli.

En Europe Occidentale, les perles en verre les plus anciennes sont datées de l'âge du bronze, entre -1500 et -1000. Elles apparaissent en Inde vers -1000 et deux siècles plus tard en Chine.

D'où vient la technique de la perle ?

Les techniques de création de perles en verre ont évoluées tout au long de l'Histoire. Il est difficile de dater avec précision les progrès en la matière.
La technique du verre "à la lampe" c'est-à-dire au chalumeau, celle qui est la plus courante en France aujourd'hui, est attestée dès le XVIè siècle à Venise.
D'autres techniques anciennes perdurent, notamment en Afrique (perles de Kiffa, XX ou YY).

Combien y a-t-il de perliers en France ?

Si tous les perliers n'appartiennent pas à l'association des Perliers d'Art de France, cette dernière est tout de même très représentative du monde de la perle en France.
De plus en plus de perliers sont professionnels et le nombre de perliers croît tous les ans !

Comment devient-on perlier ?

Chaque perlier a commencé pour une raison différente qui lui est propre. 
Mais le dénominateur commun est probablement celui de la fascination pour le verre, cette matière en fusion, et la beauté particulière du matériau.
Le matériel que l'on utilise pour le travail du verre au chalumeau est réduit et peu onéreux comparé aux autres techniques de travail du verre.

Est-ce difficile de débuter le travail du verre au chalumeau ?

Les techniques de base sont assez faciles à appréhender. La complexité du travail du verre au chalumeau tient plus dans la précision des gestes et l'assemblage de techniques simples que dans l'acquisition d'une seule technique très difficile.

Il semble indispensable de commencer par un stage d'initiation chez un professionnel qui vous aidera à comprendre quels sont les gestes et techniques de base.
Des stages de perfectionnement sont proposés pour aider à aller au-delà des techniques simples, une fois celles-ci maîtrisées.

A qui s'adresser pour se former ?

Il n'y a pas de formation diplômante pour les perliers, l'apprentissage en CAP ou BAC Pro n'existe que pour la verrerie scientifique (travail du borosilicate) au lycée Dorian à Paris.
Des perliers (en majorité formés par d'autres verriers) vous propose de vous former à la perle de verre au chalumeau. 
Vous avez la liste des perliers formateur sur notre site. Leur inscription ici est libre et non vérifiée par l'APAF ; seul ceux qui ont une étoile "perliers expérimentés" sur la liste des adhérents ou picto vert (sur la carte ici : ADHERENTS/localisation) ont été validés sur les critères suivants : +de 3 ans d'expérience ou un CA>30 000 €.

Pour s'assurer de trouver le perlier formateur qui vous convient, pensez à :

- Consulter son profil et sa galerie photo sur notre site, son site ou blog, facebook, Instagram... Cela vous permettra de juger le niveau des techniques utilisées et si le  style vous correspond.
- Trouver ou poser quelques questions sur le parcours du formateur et sur la transmission de son savoir-faire.
- Savoir depuis combien de temps exerce-t-il cette activité ?   Est-elle principale ou secondaire ?
- Quel est le contenu de stage ? (déroulement, conditions et techniques apprises)
- Est-ce un stage individuel ou collectif ?
... Et toutes autres questions qui vous permettront de juger du sérieux et de la connexion avec votre formateur ^^).

Existe-il des livres sur le verre au chalumeau ?

Beaucoup de livres existent en anglais, et un ouvrage en français a été publié récemment avec le soutien de l'association des perliers.

Liste d'ouvrages en français :
Livres techniques

Verre et Flamme, création de perles de verre Kimberley Adams - Michèle Sauvalle, Editions Eyrolles (2008).
 

Livres sur les perles

Livres sur les perles
Lois Sherr Dubin, The History of beads (1987).

 

L'usage des perles...

Les perles servent-elles seulement à faire des colliers ?

La perle est historiquement associée à l'idée de parure.
Mais de nos jours, si la perle garde cette valeur, elle devient de plus en plus assimilée à de la sculpture miniature, portée ou non.
Le montage en bijoux permet de faire des compositions de perles complémentaires plutôt que la création de perles uniques.
Les perles peuvent également être associées à d'autres supports : sculptures, vitraux, etc.

Les perles en verre... C'est fragile ?

Le verre a une réputation de fragilité. Cependant on le retrouve partout dans la vie quotidienne : pare-brises de voitures, vitres de nos maisons, vaisselle, billes, etc. S'il était si fragile, le verre ne serait pas aussi présent !

Les perles sont de petite taille, elles sont en général encore plus résistantes que les objets en verre de notre quotidien. Pour cela il faut tout de même qu'elles aient été recuites en fin de réalisation. Cette étape est toujours faite par les Perliers d'Art.

Comment faut-il entretenir ses perles ?

Les perles ne nécessitent quasiment aucun entretien. Il faut tout de même faire attention à ne pas les rayer avec des produits très abrasifs.

Les couleurs peuvent-elles s'abimer avec le temps ou la lumière ?

Le verre est un matériau inorganiques qui ne s'abime quasiment pas avec le temps.

Certaines perles archéologiques peuvent avoir changé de teinte, du fait de leur conservation très prolongée dans des milieux alcalins ou acide. Mais cela est lié à leur enfouissement. Dans la longue Histoire de la perle, il est même difficile de dater les perles à cause de leur durabilité et de la transmission (voir l'article de Georges Dilly sur le sujet).
Vous pouvez donc espérer conserver vos perles toute votre vie, et pourquoi pas les transmettre à vos enfants.

Nous avons 72 invités et aucun membre en ligne